Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 10:33

Séville-Lyon, match de préparation organisé après l'élimination de l'OL de la Peace Cup, avait lieu hier soir, avec l'excitation de voir enfin jouer Lisandro Lopez, et d'acter le retour de Lloris.

En attendant le vaguement douteux 4411 promis par Puel, c'était l'occasion de revoir le 4231 aligné pendant toute la préparation avec une équipe proche de l'équipe type de la saison à venir. Las, l'arbitre espagnol de 3ème division aura permis de voir d'autres expérimentations appliquées par Puel, à son corps défendant, en seconde mi temps...

 

D'abord la première, très vive, joueuse et animée. Les deux équipes poussent à fond, le jeu lyonnais commence à ressembler à quelque chose en comparaison des premières prestations de cet été, rapide, souvent en première intention. La défense est plutôt rassurante avec une charnière Bodmer Cris. Dans ses quelques sorties, Lloris est parfait et ultra rassurant, semblant bien remis de sa quinzième angine en une saison. Lisandro Lopez a la pêche devant, se bat sur tous les ballons et promet une belle mentalité opportuniste. Au milieu, Kallstrom remplace Toul au côté de Mak, avec un allant qui fait plaisir à voir.

Mais surtout, et enfin, on retrouve l'efficacité lyonnaise dans les couloirs. L'impression de ne pas avoir vu ça depuis tellement de matchs. A droite, Govou en plein forme, ratisse son côté comme à son habitude,  et Clerc monte régulièrement et fout le bronx dans la défense sévillane. A gauche, Grosso est enfin aligné en défense et fourni une putain de partition: montées systématiques, centres souvent parfaits, pendant que Bastos fait son Govou dans le couloir gauche et bouche toute tentative d'engouffrement. Joie de retrouver les deux "pieds à coulisse" qui firent les belles heures lyonnaises avant les départs d'Abidal et Malouda. Le côté gauche depuis était sinistré, faute d'un athlète comme Sid pour couvrir les envolées offensives de Grosso, par ailleurs plutôt faiblard en défense, surtout lorsque Toul n'est pas là pour colmater. Tout cela tourne plutôt bien, démontre une belle envie, et une forme athlétique qui commence à porter ses fruits. Mi temps, 0-0, le meilleur reste à venir.

 

A l'heure de jeu à peu près, sur une faute de Mak plus que litigieuse, il se prend un carton rouge. En match amical c'est inédit, et pour ce genre de faute après la pauvre arbitrage de la première mi- temps, c'est fort de café. Mais le café est plus corsé encore, 10 minutes après, avec l'exclusion de Clerc pour une vraie faute cette-fois, et l'OL se retrouve à 9 !!!. Et là, Puel, l'as de l'expérimentation, se retrouve à pratiquer un 431 avec Govou en défenseur droit, Pjanic en milieu def’ et Ederson attaquant de pointe. Dès lors le match n'a plus aucun intérêt dans le cadre de la préparation, Puel rentre même sur le terrain pour protester, plutôt gentiment, mais rien n'y fait, va falloir expérimenter pendant une demi heure une nouvelle tactique, à l'improviste .Et  le seul intérêt de cette deuxième mi temps a été de voir la gueule des "pro 2",  les petits jeunes formés pour être mis à la disposition de l'équipe première à tout moment, les Mounier (chouchou !), Gonalons et  Grenier...

Bien sûr on ne peut du coup tirer aucune conclusion de ce match, d'autant qu'en entrant sur le terrain, le pré retraité Chevanton va marquer au bout de quelques secondes, en toute humilité, un but sur coup franc et le fêter relativement vulgairement. A 11 contre 9 en match de prépa c'est la classe... Monte tes tatouages mec, t'es un homme !

 

Reste l'attitude des derniers fantassins Pueliens restés sur le champ de bataille, qui, jusqu' à la dernière seconde, se seront battus en apprenant ce qu'est un bloc défensif, et qui seront encore capables d'offrir quelques raides offensifs qui feront gentiment espérer rêver.

Moralité : 2 cartons rouges, c'est bon, on bouge. Retour maison. Et dimanche, dernière chance de retravailler les automatismes, avec une équipe type, peut-être un 442 avec Gomis aux côtés de Lisandro Lopez. Sûrement pas en 431, à moins que la Corogne nous foute los corones et que le match parte en vrille. Mais au bord des eaux calmes d'Aix les bains, gageons que seule la jeune garde "pro 2" nous réservera de l'imprévu et une esquisse de ce que pourrait être le futur OL, guerrier et revanchard.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by V@lmito - dans foot
commenter cet article

commentaires

Serge 03/08/2009 12:28

Après les deux cartons rouges, dont celui de Clerc, sans doute le mec le plus inoffensif de la planète, nouveau match interrompu pour un fight de Sid dans les tribunes d'Aix...

http://ricos29.football.fr/public/autres/.1_m.jpg

D'après Flo Maurice qui officiait au mic' d'OL TV, Sid serait venu à la rescousse de membres de sa famille présents en tribune après une vanne de supporters marseillais qui aurait mal tourné dans la foulée de l'égalisation (2-2).

Avec Bodmer qui n'en finit plus de brancher tout ce qui bouge, ça sent bon la saison ODB...

Présentation

  • : Le blog de V@lmito
  • Le blog de V@lmito
  • : 36.15 j'raconte ma life.com, mais surtout j'écris des conneries, je parle de ciné, de foot, de zique, de bogoss, et aussi d'Anthony Mounier.
  • Contact

Recherche

Catégories